Yoga du son

Chanter est un des actes les plus naturels et instinctifs qui soit, observer comme les enfants chantent en toute simplicité, dans la joie de pouvoir exprimer toute l’énergie qu’ils ont en eux et d’être à leur tour portés par l’énergie du chant. Utiliser le chant pour revenir à sa nature véritable et à sa joie de vivre semble être donc une voie privilégiée. La plus grande force du Yoga du son réside dans le fait qu’il invite d’avantage à se laisser saisir sans effort plutôt qu’à saisir dans l’effort, en effet, le mot Yoga signifie en Sanskrit relier, unifier les énergies masculine et féminine, Yang et Yin, énergétique et matérielle, extérieure et intérieure. La pratique du chant des sons-sources trouve son origine tout autour du globe où elle est principalement utilisée pour ses aspects de transmutation, de reconnexion et de communion.

Le son est un phénomène vibratoire qui propage une énergie, une information. Il est composé par une fréquence fondamentale et des fréquences harmoniques multiples de la note fondamentale. Dans le chant harmonique, on perçoit le bourdon (la note grave fondamentale) ainsi que des sons flutés (les harmoniques) qui colorent et donnent de l’espace au son : cela lui confère une grande richesse vibratoire. On peut comparer ces harmoniques aux couleurs du spectre de la lumière, comme un arc-en-ciel sonore. La décomposition acoustique des sons harmoniques forme une gamme appelée gamme diatonique de Do majeur, appelée aussi gamme de Pythagore. Pour trouver les harmoniques d’une fondamentale, il suffit de multiplier cette fondamentale par 2 pour l’harmonique 2 (octave), par 3 pour l’harmonique 3 (quinte), par 4 etc…L ‘écoute et la pratique du chant des sons-sources et des modulations de voyelles permet d’ouvrir notre oreille à un univers sonore inconnu et de nous relier à la physique des sons et des intervalles purs, qui donnent une gamme naturelle d’une grande beauté. Tout est vibration dans l’univers et les sons font donc vibrer l’ensemble de nos corps, du plus physique au plus éthéré. L’effet relaxant indéniable du chant harmonique est dû à sa douceur, à sa beauté harmonique et à son énergie vibratoire exceptionnelle. Mais ce n’est pas le seul effet. Il a par ailleurs, un fort pouvoir vibratoire restructurant et pratiquement immédiat sur le système énergétique humain : méridiens (veines d’énergie), chakras (centres d’énergie), corps subtils (champs d’énergie). Le son voyage à travers tout le corps à une vitesse de 1500m/s, 4,33 fois plus vite que dans l’air ! Il va ancrer des « informations » dans notre corps énergétique grâce à la capacité de transport et de stockage mémoriel de l’eau dont le corps humain est composé à 65%. Ces « informations » sont les caractéristiques propres à chacun des sons-sources ainsi que les intervalles naturels parfaits du chant harmonique : octave, quinte, tierce, septième,…rappelant au système énergétique, très sensible au son, l’ordre relationnel primordial qu’il contient dans sa structure géométrique sacrée multidimensionnelle que la science a mis en exergue notamment dans le domaine de la Cymatique et des figures de Chladni. Le chant harmonique réorganise, nettoie et reprogramme le système énergétique, le cortex, les connexions neurologiques et les systèmes nerveux et endocrinien en une cohérence harmonique naturelle. Les « vibrasons » agissent sur la matière, entrent en résonance avec les organes, les systèmes circulatoires, avec la structure osseuse, ils élèvent la fréquence vibratoire du corps humain. Les cellules aussi sont mises en vibration, ce qui a pour effet d’améliorer leur capacité à réagir et à mieux  fonctionner. Le mental est plus calme, l’esprit se vide et laisse les blocages se dissoudre sans effort.

Sources :

La pratique du Yoga du son, guérir par les 5 sons-mères de Véronique et Denis Fargeot aux éditions Le courrier du livre

http://www.yogaduson.fr

Le son d’harmonie d’Emmanuel Comte aux éditions Medson

http://www.medson.net

http://www.diphoo.com

En poésie :

Cliquer pour accéder à 1-vibration-2-sons.pdf